Football : le président de Toulouse suspendu pour 6 mois

Vous êtes un passionné du football et aimez les grands scoops du domaine ? Vous êtes sûrement au courant de la suspension du président de Toulouse FC. Lisez cet article pour connaitre tous les détails de cette suspension qui semble surprendre le public.

 Raisons de la suspension du président de Toulouse

Les querelles et les mésententes dans le monde du football ne se font plus compter. Si vous avez envie de lire ces fameuses histoires, découvrez le ici. Le président Damien Comolli vient inscrire un autre problème a ce tableau. En effet, lorsque fut sifflé la fin du match qui opposait Nantes et Toulouse, le président du TFC a pris à partie l’arbitre qui supervisé le match. Il lui reproche le fait de ne pas avoir accordé un penalty au club de Toulouse malgré le recours à la VAR durant les derniers instants du match. Des chaines de sport ont retransmis la scène qui montre comment le président de Toulouse hurlait sur l’arbitre. Il était évident que Damien était vraiment en rogne contre ce dernier. Il l’a même accusé de lui avoir volé la montée. Cette réaction a été très étonnante venant du président d’un club.

 Sanctions et conséquences prévues

Suite à l’acte peu décent de Damien Comolli face à Benoît Bastien, le président de Toulouse se fera sanctionner avec la dernière rigueur par la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel. Alors qu’il vient de licencier son entraineur, il sera lui-même suspendu pour six matchs. Cette sanction prend en compte la suspension sur quatre matchs et deux matchs avec sursis de toutes les fonctions que lui octroyait le poste de président de club. Il est également important de souligner qu’Olivier Jaubert qui est le directeur général de club pend deux matchs assortis de sursis. Il n’est pas à prouver que cette sanction a été prise à l’encontre des responsables du club pour servir de leçon et décourager par la même occasion toute tentative d’intimidation face aux arbitres qui doivent rester impartiaux.