INTERDIT DE TIRER DES PHOTOS SANS AUTORISATION DU PROPRIETAIRE DU SITE
Classificateur agréé par la FCF N° 913
Copyright © 2011- 2017 www.racingpigeonsring.com - Tous droits réservés
Ma Passion : Les Pigeons Voyageur et un passionné de la Race CASAERT M&G et CASAERT-SENECHAL

PROGRAMME DE PREVENTION DES MALADIES DU PIGEON

 

 

  1. Les vaccins

    1. Avant les concours, tous les ans , vaccination contre la Paramyxovirose (= pseudopeste, = Newcastle) Utiliser NOBILIS Paramyxo ou COLOMBOVAC PMV.
      Les jeunes sont vaccinés au fur et à mesure des sevrages. Ils recevront un rappel un à 3 mois plus tard. Les vaccins par voie orale ne sont pas autorisés en prévention car peu efficaces.

    2. La vaccination contre les poquettes pourra être pratiquée au mois de mai avec un vaccin « souche poule » ou du Colombovac PMV Pox.

    3. Avant les accouplements, vaccination contre la PARATYPHOSE (= salmonellose) ATTENTION il est vivement conseillé d'associer un traitement antibiotique actif contre les salmonelles avant de vacciner (BAYTRIL, DICURAL, BIOTORNIS...).

  2. Les traitements anti parasitaires internes :

    1. Avant accouplement ou sur couvage, un déparasitage complet est réalisé à l’aide de AMIDUREN contre la coccidiose, TRICHOREX contre la trichomonose (qui peuvent être mélangés) et LOBIAVERS contre les vers. Un contrôle parasitaire des fientes permet de connaître le degré d’infestation de la colonie et se savoir si ces traitements sont nécessaires.

    2. Pendant les concours :

      1. Trichomonose :
        Traiter toutes les 2 ou 3 semaines, selon le rythme des enlogements, avec TRICHOREX pendant 2 ou 3 jours.

      2. Coccidiose :
        La périodicité des traitements dépend des conditions d’élevage, en particulier de la fréquence des nettoyages. Il est facile de voir, par une analyse de fientes, l'état parasitaire de la colonie (coccidiose et vers). On peut alors juger de l'opportunité d'un traitement avec
        AMIDUREN.
        En l'absence d’analyse, prévoir des traitements de 5 jours tous les 2 mois. Tout traitement anti parasitaire, pour qu’il soit pleinement efficace, doit être suivi par un nettoyage soigneux du colombier et du matériel d'élevage et par une désinfection par la chaleur. Utiliser pour cela le chalumeau, la lampe à souder ou un décapeur thermique.

      3. Les Vers (Ascaridia et Capillaria).
        En l'absence d'analyse et en l'absence de signes de parasitisme sur les pigeons, prévoir des traitements trimestriels de 4 jours avec
        LOBIAVERS. En conditions « difficiles », ou si une analyse indique un parasitisme important, les traitements doivent se faire toutes les 2 ou 3 semaines.

    3. Après le dernier concours, refaire un traitement contre les coccidies, la trichomonose et les vers.

  3. Les parasites externes :

    1. Pulvériser ORNICLEAN dans les colombiers 2 fois pas an.

    2. Pulvériser les nids les perchoirs après chaque élevage.

    3. Poudrer les nids avec SANITERPEN

    4. Appliquer le IVOMEC Pour On sur la peau de tous les pigeons une fois par trimestre.

     

  4. Le coryza :Pour limiter les risques d’apparition du Coryza :

    1. Il faut respecter un volume minimal du colombier qui dépend de l’effectif. Prévoir 2 pigeons par m3 au maximum. Une aération maximale, y compris au fond des installations et dans les casiers des jeunes est profitable aux pigeons. Le double plafond ne doit pas empêcher la libre circulation de l’air. Il faut donc éventuellement y ménager des trous d’aération.
      Si le coryza revient très régulièrement dans la colonie, c’est que le colombier doit être modifié

    2. Il faut limiter par tous moyens la production de poussières. Les blancs à pulvériser sont donc bannis. Les granulés couvre sol sont changés dès qu’ils deviennent trop pulvérulents.

    3. La trichomonose est traitée régulièrement en période concours (TRICHOREX).

    4. Les gouttes désinfectantes RHINEX seront administrées dans les yeux et narines au retour des concours.

  5. Alimentation

    1. Mélange de graines rationné ou non en fonction du stade de reproduction et des volées ou des concours

    2. Mise à disposition de poudre oligo vitaminée, grit de coquilles, sel

    3. L’apport de vitamines doit être régulier, tout au long de l’année (VITALORNIS, VITAMUE).

     

  6. Les fientes molles :

    1. Il faut maîtriser le parasitisme intestinal et la trichomonose

    2. Il faut donner ORNILYTE, en particulier en période d’élevage

    3. Il faut vacciner correctement contre la paramyxovirose

    4. Il faut assurer une bonne ventilation au niveau des sols


  7. Les introductions :

    Avant toute introduction de pigeons étrangers à la colonie, il faut leur faire subir une quarantaine de 3 semaines à l’écart de vos colombiers. Profitez en pour les traiter contre les parasites(coccidiose, trichomonose, vers) et surtout contre la paratyphose. Vous les vaccinerez également contre la Paramyxovirose s'ils ne sont pas déjà protégés.

63 votes. Moyenne 2.56 sur 5.

Classificateur agréé par la FCF N° 913

Copyright © 2011- 2017 www.racingpigeonsring.com - Tous droits réservés

Email: redactie@racingpigeonsring.com
 
Ma Passion : Les Pigeons Voyageur et un passionné de la Race CASAERT M&G et CASAERT-SENECHAL